Navigation des articles

anick-perreault-labelle

L’amitié entre le patron et l’employé

Un bon gestionnaire doit être à l’écoute de ses employés et se soucier de leur bien-être. Mais jusqu’à quel point peut-il être copain avec eux?

À force de se côtoyer, patrons et employés apprennent habituellement à s’apprécier. Pour ne pas perdre votre crédibilité en tant que gestionnaire, évitez toutefois de développer des liens d’amitié avec vos subalternes. «Un employé prendra son patron moins au sérieux s’il est aussi son ami», résume Sylvain Authier, président de la firme de consultants Jacques Lamarre + associés.

Garder ses distances

Le rôle du patron demande une certaine distance. «Si vous êtes trop copain avec vos employés, vous aurez peut-être du mal à leur dire qu’un client a fait des commentaires négatifs à leur sujet, par exemple», dit Sylvain Authier. Ou à les congédier si leur travail ne convient plus à l’entreprise.

Vous pouvez parler de votre famille ou de vos vacances avec vos employés. «Évitez toutefois de faire des activités avec eux comme vous le feriez avec des amis, le soir ou la fin de semaine», ajoute-t-il.

Rester à l’écoute

«Vous devez connaître suffisamment vos employés pour savoir si vous leur ferez plaisir en leur donnant des billets de hockey pour les récompenser. Vous devez aussi être à leur écoute s’ils vivent des moments difficiles, comme un divorce. Mais vous n’avez pas à les consoler en allant boire une bière avec eux après le travail», dit Denis Chênevert, professeur à l’école des Hautes Études Commerciales. Mieux vaut les diriger vers un psychologue ou le programme d’aide aux employés.

Partager