Navigation des articles

anne-marie-tremblay

Agence de placement : des emplois flexibles

Plusieurs travailleurs apprécient la formule de travail temporaire, où les contrats peuvent durer quelques jours ou quelques mois.

«Nous avons plusieurs profils de candidats dans nos banques, du finissant qui veut explorer différents environnements de travail, au retraité qui a envie de faire des petits boulots, en passant par des travailleurs autonomes qui comblent leurs périodes plus creuses avec des contrats temporaires», indique Cynthia Guay, directrice d’Adecco Montréal. Pour sa part, Judikaëlle Marterer a opté pour le travail temporaire en agence de placement, alors qu’elle venait d’obtenir sa maîtrise en chimie de l’Université Laval. Ses petits boulots de réceptionniste lui ont permis de remplir son frigo, tout en poursuivant sa recherche d’emploi dans son domaine.

«Au départ, l’agence nous confie un contrat de courte durée, d’une journée par exemple, explique-t-elle. Ensuite, ils communiquent avec l’employeur pour qu’il fasse ses commentaires. Lorsqu’ils sont positifs, on retourne dans l’entreprise pour des contrats de plus longue durée.»

Un atout dans un CV?

Selon Martin Guay, conseiller en emploi au Groupe Conseil Saint-Denis, le travail temporaire peut constituer un plus dans un CV, à condition qu’il soit bien présenté. «C’est une option intéressante pour un jeune qui a envie d’explorer différents milieux de travail avant de se fixer.» Mais il ne faut pas passer pour une girouette aux yeux des employeurs! Dans ce cas, il est préférable d’expliquer les raisons de son choix dans la lettre de présentation et de faire ressortir les compétences que le travail temporaire a permis de développer : capacité d’adaptation, bonne connaissance du milieu, etc.

Partager