Navigation des articles

marie-josee-richard

Accepter un poste par intérim?

Confiante

Accepter un poste par intérim peut être un excellent moyen de gagner du galon. Mais le jeu en vaut-il toujours la chandelle?

Selon Sophie Grenache, présidente de Libéra Ressources humaines et conseillère en ressources humaines agréée (CRHA), un poste par intérim peut constituer une opportunité. «Tant pour l’employé que pour l’employeur, cela peut être une belle période d’essai.»

Dans un CV, une telle expérience fait aussi bonne impression : «En premier lieu, cela indique que l’employé a été promu et qu’il a donc mérité la confiance de ses supérieurs. Deuxièmement, cela démontre que la personne est flexible, polyvalente, qu’elle est apte à relever des défis et est capable de prendre des risques. C’est généralement très positif», précise Mme Grenache.

Un cadeau empoisonné?

Isabelle Bédard, présidente de CIB Développement organisationnel et CRHA, estime toutefois qu’il vaut mieux connaître les exigences du poste avant d’accepter, sinon on pourrait se retrouver dans une position inconfortable : «Ce n’est pas tout le monde qui souhaite avoir davantage de responsabilités ou qui sera à l’aise à gérer du personnel.» Elle conseille donc de clarifier la situation auprès de l’employeur à propos de ses attentes et des tâches à réaliser en priorité.

«Occuper un nouveau poste demande d’assimiler beaucoup de nouvelles connaissances dans un court laps de temps, et cela peut être très stressant. Il faut être prêt à travailler très fort, surtout au début», poursuit-elle.

En cas de doute, Sophie Grenache recommande d’aller chercher conseil auprès de collègues de confiance et de rencontrer les employés que vous aurez à superviser. «Vous devez sentir que l’équipe vous soutient», conseille-t-elle.

Refuser un intérim, c’est permis?

Bien entendu, l’employé à qui l’on propose le poste n’est pas tenu d’accepter. Cependant, il vaut mieux avoir de bonnes raisons de refuser, car l’opportunité risque de ne pas se présenter de sitôt! «S’il vous est impossible de dire oui parce que ce n’est pas le bon timing, expliquez-le clairement. Sans quoi la direction pourrait mal interpréter votre refus et en déduire que vous ne voulez pas gravir les échelons», soutient Mme Grenache.

La conseillère estime qu’un poste par intérim vient généralement enrichir un parcours professionnel. «C’est un risque calculé qui, normalement, est de courte durée. On devrait essayer!»

Partager

SUR LE MÊME SUJET