Navigation des articles

mathieu-guenette

A-t-on vraiment le pouvoir de motiver nos employés?

Motivation des employés

Photo : Robert Kneschke / Shutterstock

Quelle est la part de responsabilité de l’employeur dans l’émergence ou le maintien de la motivation de ses employés? Vous avez plus de pouvoir que vous pourriez le penser.

Un employé motivé est un employé responsable et engagé. L’atteinte des objectifs est une mission qui lui tient à cœur. Il se sent impliqué par les résultats et se donne les moyens d’y parvenir.

Selon une étude Gallup de 2011-2012 à travers le monde, seulement 13 % des employés atteignent un niveau élevé d’engagement au sein de leur entreprise. Et selon une autre étude, 70 % des employés considèrent que l’emploi qu’ils occupent n’est pas en lien avec leurs talents.

Qu’est-ce qui stimule la motivation?

Le salaire, les bonis et les vacances, s’ils sont avantageux, exercent une influence certaine. En revanche, ces moyens ont une portée limitée : lorsque l’employé devient habitué à profiter de ces avantages, ils deviennent des «acquis». L’employé ne veut certes pas les perdre, mais ils ne seront plus suffisants pour lui procurer motivation et sentiment de bien-être.

Des tâches stimulantes et des objectifs mobilisateurs sont des valeurs à long terme. La motivation doit provenir du travail lui-même, et non d’une récompense extérieure. L’employé aura envie de se dépasser si on lui propose des objectifs réalistes, captivants, en lien avec ses intérêts personnels.

Des études démontrent que la motivation repose sur trois principaux besoins :

  • La compétence. L’employé se sent stimulé à performer dans son travail s’il comprend qu’il peut, à travers ses responsabilités, développer des aptitudes nouvelles ou approfondir des connaissances qu’il juge intéressantes et utiles. L’employé a besoin d’évoluer tout au long de sa carrière.
  • L’autonomie. L’employé ressent le besoin de prendre ses propres décisions dans ce qu’il entreprend. Il aime disposer d’une certaine marge de manœuvre dans la manière d’accomplir son travail et éprouve le sentiment de pouvoir influencer par sa vision. La manière de présenter le travail est essentielle : donner l’occasion à l’employé de s’approprier ce qu’il a à faire influence énormément le sentiment de motivation.
  • L’affiliation. Le milieu de travail représente souvent une deuxième famille en regard du nombre d’heures qui y sont consacrées. La relation avec l’employé doit dépasser la simple transaction du «Je travaille et en échange, on me paie». Le travail est stimulant s’il offre la possibilité à l’employé de développer un sentiment d’appartenance : faire partie d’une véritable communauté, où se tissent des liens d’attachement entre les individus.

Un bon casting

Il est primordial de s’assurer que le travail proposé correspond bien à celui des intérêts de l’employé pour garantir le niveau de motivation élevé. Il appartient d’abord à l’employeur de savoir identifier les employés présentant un bon potentiel d’engagement. En cours de route, un bilan de carrière peut fournir des indices très précieux à cet effet.

La motivation, on en parle !

Renforcer la motivation d’un individu est un objectif réalisable : cela exige toutefois l’adoption d’une approche basée sur l’attention et l’échange. L’employeur, comme l’employé, doit savoir nommer ses besoins et faire preuve de transparence. Des entretiens réguliers vous permettront de connaître l’évolution des sources de motivation d’un employé. Une réelle écoute, sans tentation d’influencer les réponses en fonction des besoins en cours, révélera bien des pistes d’amélioration possibles!

Logo BrissonLegris

mathieu-guenette
Mathieu Guénette

Mathieu Guénette est conseiller d'orientation et directeur des services professionnels chez BrissonLegris, une firme spécialisée en orientation, consultation et conception. L’entreprise aide les organisations et les individus de tous âges à planifier et développer leur parcours professionnel.

Voir ses derniers articles »

Partager