Navigation des articles

simon-granger

8 choses qui devraient disparaître de votre CV dès maintenant

7 choses qui devraient disparaître de votre CV dès maintenant

Photo : Kris Tan / Shutterstock

On dit souvent que les recruteurs ne passent que quelques secondes à parcourir votre CV. C’est pourquoi il importe d’éliminer tout élément superflu qui pourrait les distraire, ou pire encore, les désintéresser de votre candidature.

Nous avons demandé à nos experts de l’emploi d’identifier les éléments qui contribuaient à allonger votre CV inutilement et à diluer l’attention du recruteur qui le consulte.

Voici donc 8 choses que vous devriez faire disparaître de votre CV au plus vite.

1. Les tâches banales

Évitez d’alourdir la description de vos emplois précédents en ajoutant les tâches banales comme l’entrée de données, le suivi avec les fournisseurs ou la gestion des appels; bref, tout ce qui est assimilable aux fameuses «tâches connexes». «Ces mentions gaspillent le temps de lecture et de concentration du recruteur et relativisent le temps accordé aux autres fonctions importantes pour le poste convoité», affirme Monique Soucy, coach en gestion de carrière. Concentrez-vous plutôt sur les tâches importantes, surtout celles qui sont liées au poste convoité, et sur vos réalisations.

2. Votre plan de carrière

L’employeur veut savoir ce que vous pouvez faire pour lui, et non ce qu’il peut faire pour vous. Dans l’introduction de votre CV, évitez d’étaler les détails de votre plan de carrière. «Plusieurs font l’erreur de mettre l’accent sur leurs propres intérêts au lieu de démontrer leurs compétences, talents et qualités correspondants au poste», souligne Monique Soucy. Si vous souhaitez parler de vos objectifs professionnels, présentez-les dans votre lettre de présentation plutôt que dans votre CV.

Aussi à lire : La base du CV

3. Le mot «professionnel»

Vous croyez impressionner le recruteur en précisant que vous êtes une personne professionnelle? Détrompez-vous. «Ce terme est désormais désuet; toutes les organisations veulent s’adjoindre des personnes professionnelles. C’est un must, et non un atout», affirme Nadine Beaupré, coach en gestion et en développement de la carrière. Votre professionnalisme devrait aller de soi si vous souhaitez réellement décrocher l’emploi.

4. Le mot «gestion»

Le mot «gestion» est sans contredit pertinent dans certains contextes, mais il est souvent utilisé à mauvais escient pour décrire un ensemble trop général de tâches ou de responsabilités. «Le recruteur pourrait tomber dans le piège de penser que le candidat postule pour un poste en gestion, pour lequel il n’est pas nécessairement qualifié», souligne Isabelle Bédard, présidente-directrice générale de CIB Développement organisationnel. À moins que vous ne souhaitiez réellement décrocher un poste de direction, ne prenez pas le risque de semer une telle confusion dans l’esprit du recruteur.

5. L’expression «travail d’équipe»

Plusieurs candidats jugent pertinent de mentionner leur aptitude à travailler en équipe. C’est effectivement une qualité essentielle dans bien des milieux de travail… mais il s’agit davantage un prérequis qu’un élément distinctif. «Dans le monde du travail d’aujourd’hui, il ne faut pas simplement savoir travailler en équipe : il faut être un leader d’influence informel!», estime Nadine Beaupré. Autrement dit, pour se démarquer réellement, il faut montrer qu’on peut prendre une place importante dans l’équipe.

6. L’expression «orienté vers les résultats»

L’expression «orienté vers les résultats» peut démontrer votre sérieux et votre dévouement par rapport aux objectifs de l’entreprise. Mais pensez-y un instant; n’est-ce pas là une qualité que les recruteurs recherchent par défaut chez tous les candidats? «C’était tendance au début des années 2000, mais aujourd’hui, cette expression n’a plus aucune valeur aux yeux des recruteurs. C’est si banal que cette attente n’est même plus mentionnée dans les offres d’emploi», affirme Isabelle Bédard. Oubliez donc ce «buzzword» qui ne veut plus rien dire.

7. Le mot «polyvalence»

La polyvalence est une arme à double tranchant. Un vaste éventail d’habiletés peut faire de vous une ressource précieuse, mais pas si vos connaissances ne sont que superficielles. «Une candidature qui se veut trop ouverte ne permet pas de se distinguer et de démontrer ses compétences avec impact», explique Catherine Leduc, conseillère d’orientation chez Brisson Legris. Tâchez plutôt de démontrer clairement ce que vous pouvez apporter à l’organisation.

8. Les fautes d’orthographe

Les fautes d’orthographe sont inadmissibles dans un CV. Ce document résume qui vous êtes; vous ne voudriez pas être perçu comme une personne négligente qui ne prend pas le temps de bien faire les choses, n’est-ce pas?

Votre CV est maintenant prêt à être envoyé aux recruteurs? Connectez-vous pour téléverser la version plus récente de votre CV.
Ce contenu a été publié le CV par Simon Granger. Mettez-le en favori avec son permalien.
Simon Granger

À propos de Simon Granger

Simon Granger s'intéresse aux enjeux touchant la formation, l'orientation professionnelle et l'accession au marché du travail. Il aime le café filtre, le point-virgule et les mots croisés.
simon-granger
Simon Granger

Simon Granger s'intéresse aux enjeux touchant la formation, l'orientation professionnelle et l'accession au marché du travail. Il aime le café filtre, le point-virgule et les mots croisés.

Voir ses derniers articles »

Partager

SUR LE MÊME SUJET