Navigation des articles

marie-claude-veillette

5 trucs pour tomber dans l’œil d’un chasseur de têtes

Tablette numérique

Photo : Syda Productions / Shutterstock

Vous souhaitez attirer l’attention d’un chasseur de têtes? Voici quelques règles d’or à respecter.

1. Soyez visible sur les réseaux sociaux professionnels.

«Il faut être visible avec pertinence et utiliser des mots clés qui vont ressortir», affirme Isabelle de Billy, spécialisée dans le recrutement de cadres supérieurs depuis une quinzaine d’années. Comme les chasseurs de têtes vont souvent aller vers des candidats qui sont en emploi, il est important que les termes utilisés soient intimement liés au domaine d’emploi ou aux aspirations professionnelles.

2. Soyez visible ailleurs que sur le web.

«Participez à des activités de réseautage ou soyez membre d’un conseil d’administration, bref, soyez actif dans votre domaine», suggère Isabelle de Billy. Les chasseurs de têtes sont des recherchistes hors pair qui passent beaucoup de temps sur Internet dans l’espoir de faire ressortir tout ce qu’ils peuvent trouver sur des candidats d’intérêt.

3. Soyez disponible, franc et courtois avec les chasseurs de têtes.

Lorsqu’un recruteur vous contacte, soyez ouvert d’esprit et tentez de développer une relation à long terme avec lui. Lorsqu’un chasseur de têtes vous aborde, vous êtes désormais dans son fichier. Si le poste qu’il vous propose ne colle pas tout à fait à votre profil, le prochain poste à combler pourrait bien être le bon si vous l’avez convaincu de votre professionnalisme. «Il s’agit d’un petit milieu. On se connaît, on s’échange des informations sur les candidats, on change de firme, et on a une excellente mémoire», indique Isabelle de Billy.

4. Évitez de vous éparpiller.

Faites preuve de discernement au moment de postuler pour un emploi. «Les firmes de recrutement affichent les postes à combler. Évitez d’appliquer partout et de joindre votre curriculum vitæ sans avoir réellement lu le descriptif de l’emploi. Vous serez perçu comme un candidat qui manque de sérieux», conseille Isabelle de Billy.

5. Faites des approches ciblées.

Généralement, les chasseurs de têtes rencontrent des candidats lorsqu’ils ont un poste à combler. «Ça vaut quand même la peine d’approcher un ou deux cabinets spécialisés dans votre domaine d’emploi et de voir si vous pouvez obtenir une rencontre de courtoisie avec un associé du bureau. Il peut s’agir d’un café ou d’un lunch. Présentez-vous de façon professionnelle, même s’il ne s’agit pas d’une entrevue officielle d’embauche», insiste Mme de Billy.

marie-claude-veillette
Marie-Claude Veillette

Journaliste généraliste depuis 20 ans, Marie-Claude Veillette a travaillé tour à tour à la radio et à la télévision avant de se joindre à l’équipe de Mediagrif (propriétaire de Jobboom) comme spécialiste de contenu et coordonnatrice marketing en janvier 2012. Elle écrit également sur La vie moins chère, le blogue du site d'annonces classées LesPAC.com.

Voir ses derniers articles »

Partager