Navigation des articles

annabelle-boyer

5 façons de reconnaître vos alliés au travail

Équipe de travail

Photo : Monkey Business Images / Shutterstock

Parmi vos collègues, vos supérieurs, vos partenaires d’affaires, sur qui pouvez-vous compter? Qui vous met des bâtons dans les roues à votre insu? Qui souhaite vous voir réussir? Qui espère votre échec? Qui osera prendre votre défense en cas de pépin? Pour atteindre des sommets, il faut avoir des alliés. Qui sont les vôtres? Vous pouvez les reconnaître… grâce à leur langage non verbal!

Un athlète ne se rend pas seul aux Jeux olympiques. Il a besoin d’un coach, de supporteurs, de gens qui l’aident, de partenaires d’entraînement. Il en va de même dans la vie professionnelle.

Reconnaître vos alliés représente un atout dans votre cheminement de carrière, même s’ils ne se manifestent pas toujours de façon évidente. Voici cinq indices qui vous aideront à les identifier.

L’intérêt

L’intérêt que vous portent les gens se voit : lorsque vous parlez, leur torse et leurs pieds sont orientés vers vous, et ils effectuent de vrais sourires à votre arrivée. Cela implique que les muscles des yeux participent et forment des pattes d’oie. Ils vous regardent en vous présentant le côté gauche de leur visage (vous voyez un peu plus l’oreille gauche que l’oreille droite). Quand ils communiquent avec vous, la paume de leurs mains est visible et leurs poignets sont détendus.

La préférence

Notre logique est binaire; c’est pourquoi nous plaçons ce que l’on aime près de notre corps et vers la gauche. Inversement, on éloigne de soi et l’on positionne vers notre droite ce qui nous est extérieur, inconnu, moins agréable.

Demandez à quelqu’un s’il préfère travailler avec X ou Y, et regardez ses mains. Elles vous indiqueront sa préférence. Si la main part à gauche pour parler de X et à droite pour Y, c’est qu’il préfère travailler avec le premier. Même chose si la main est près du corps pour X et loin du corps pour Y. Ça ne signifie pas forcément qu’il n’aime pas Y, mais plutôt qu’il a une préférence pour X.

Le soutien relationnel

Si vous avez une discussion houleuse avec quelqu’un, vos alliés ne se manifesteront pas forcément tout de suite. Le moment est peut-être mal choisi; mais leur corps vous témoignera tout de même leur appui.

L’orientation des pieds indique la réaction de vos pairs à ce qui les entoure. Ils peuvent pointer vers la sortie (désir de partir), vers votre interlocuteur (appui à ce dernier) ou vers vous (appui envers vous). Si les jambes de votre allié sont croisées dans votre direction (appui) et que la pointe des orteils se redresse soudainement aux propos de votre interlocuteur, c’est qu’il n’apprécie pas ce qu’il entend.

L’affirmation

Observer la position assise d’une personne vous permettra de voir si elle compte intervenir en votre faveur. Quand la situation est tendue, votre allié va probablement se reculer pour analyser la situation et réfléchir à ses arguments avant de prendre la parole. Il s’avancera au moment d’intervenir; s’il le fait en penchant sur sa gauche, c’est qu’il n’a pas d’arguments-chocs, mais veut tout de même se prononcer. S’il avance en transférant son poids sur la droite, c’est qu’il veut exprimer un point de vue solide, voire une attaque.

Votre corps

Contrairement au manipulateur, votre allié crée chez vous de la détente. Il a un effet apaisant. Votre corps va donc répondre à sa présence. Si vous ressentez de la fébrilité ou de la nervosité, c’est que votre inconscient a décelé quelque chose qui cloche. Prenez du recul, recentrez-vous.

annabelle-boyer
Annabelle Boyer

Annabelle Boyer, CRHA est spécialiste de la synergologie, la lecture du non verbal. Elle est auteure des livres Relations sous emprise et Je lis en vous… savez-vous lire en moi? chez Béliveau Éditeur. Elle dirige également ABC Solution, une firme spécialisée en développement organisationnel et en ressources humaines.

Voir ses derniers articles »

Partager